Conseil municipal, suite—et pas fin.

Comme annoncé, il y a eu la réunion de travail des élus Cauterésiens pour préparer la réunion publique à venir (voir article précédent).
D’entrée, le premier point à l’ordre du jour (« liaison ») du prochain conseil municipal  est ajourné, une fois de plus!
La dernière réunion en sous-préfecture n’ayant pas trouvé de conclusion satisfaisant les parties.
Pour M. le Maire, en l’état, la fusion n’est pas acceptable, d’où une prochaine rencontre en sous-préfecture ce vendredi.   A suivre.
Une prochaine réunion publique devrait se tenir avec une délibération à la clé sur la fusion-liaison au plus tard le lundi 3 décembre 2018, ultimatum imposé par la sous-préfecture (et les banques derrières).
Toujours aucun document, ni écrit permettant une analyse impartiale.
Nous avons l’impression d’être sous tutelle des banques et de l’état qui nous fixent notre conduite.
Il appartiendra à tous nos élus de ne pas tenir compte de cette pression et de prendre le temps nécessaire pour bien évaluer les modalités (lorsque nous aurons les documents!!) de ce projet et les conséquences irréversibles pour notre station.
Le vote doit se faire en toute connaissance de cause, car il faudra assumer.

A propos Tribune de CAUTERETS DEVENIR

Liaison Luz - Cauterets Remontée mécanique
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Conseil municipal, suite—et pas fin.

  1. Jean-Luc Laplagne dit :

    Bonjour,

    Je vous lis depuis longtemps et dans votre billet du jour, j’entends une musique discrète de résignation.
    Je vous indique que les nombreuses réunions en sous-préfecture ou préfecture ne sont que pour conseils et avis, et n’imposent rien aux élus qui restent souverains.
    Ce sont bien les instances élues, conseil municipal, conseil syndical, etc. qui prennent les décisions qui engagent avec les informations suffisantes pour connaître le dossier. Au minimum, les élus doivent faire un choix, à opérer entre deux possibilités, les deux possibiliés étant aussi bien renseignées l’une que l’autre, en termes de prospective économique (la recette) que fiscale (le coût), qu’équitable (le partage). Ces éléments doivent être fournis par les services de l’État, sans aucune autre intention que l’information des élus et le service public.
    Par honnêteté, je vous informe que mon point de vue subjectif est contre la fusion.

    Meilleures salutations,
    Jean-Luc Laplagne.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s