Le ski alpin, l’avenir ou le passé?

Bonjour.
Ci-dessous une analyse qui doit nous conforte dans notre analyse que le ski alpin n’a pas forcément d’avenir.

Le ski en déclin dans les Alpes

D’après une étude du Financial Times, le ski ne fait plus recette dans les Alpes et ailleurs. En cause, le coût des séjours, trop élevé, et la concurrence des destinations au soleil. En 10 ans la fréquentation a baissé de 14%.

Par Daniel Despin Publié le 06/11/2018 à 16:13

Déjà sous la menace du réchauffement du climat, les sports d’hiver montrent des signes de fréquentation inquiétants. D’après une étude du Financial Times, le nombre de skieurs et de snowboarders a baissé de 14 % en 10 ans.

En cause, le coût des séjours, trop élevé et largement concurrencés par les vacances au soleil, qui rivalisent avec des tarifs de plus en plus attractifs. Et ce sont surtout les jeunes, qui se détournent des séjours en station, pour partir coté soleil. conséquence inquiétante, la population des skieurs est vieillissante.

Il y a quelques années; les professionnels de la neige tiraient la sonnette d’alarme, en raison du nombre de jeunes du pays, de plus en plus désintéressés par le ski. Pire encore, les classes de neige, elles aussi, sont de moins en moins nombreuses en France.

Autre signe inquiétant, la baisse du marché de l’immobilier en station de basse et moyenne altitude. Il a chuté de 1,8 % en 2016 et de 0,5 % en 2017. Une crise quasiment mondiale qui touche d’autres pays: l’Australie et la côte ouest des Etats-Unis, ferment régulièrement des remontées mécaniques, depuis plusieurs années.

Alors, les stations tentent de se diversifier, pour conserver des clients « à tout prix ». Ballades en raquettes, VTT, piscines, elles rivalisent d’imagination pour des séjours en montagne avec ou sans ski.

Certaines stations on vu le vent tourner, et se sont dotées d’infrastructures très attractives. En Savoie, Courchevel a bâti le plus grand centre aquatique de montagne, et Tignes envisage de construire le premier ski dôme des Alpes (Un ski « sous cloche » qui fait rugir les écologistes et certains habitants totalement opposés à ce projet).

Certains n’hésitent pas à déplorer haut et fort la fin proche du ski en montagne. S’il est encore un peu tôt pour l’affirmer, une chose est sûre, la ruée vers l’or blanc est bel et bien terminée.

 

A propos Tribune de CAUTERETS DEVENIR

Liaison Luz - Cauterets Remontée mécanique
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s